samedi 14 février 2015

De l’âne Balthazar à l’Idiot de Dostoïevski


Conférence de l’âne Balthazar à l’Idiot de Dostoïevski

Analyse du film "au hasard Balthazar" de Robert BRESSON


Résumé du film
Né au milieu d’un troupeau de moutons dans les alpages, le jeune ânon est baptisé du nom de "Balthazar" par la jeune fille qui a convaincu son père de l’adopter.
L’âne va grandir, souffrir au milieu des hommes, et va pour finir, retourner et mourir au milieu du troupeau de moutons qui l’a vu naître.

De "l’Hume-ânité"
Quoi de mieux que ce film de Robert BRESSON tourné pour partie dans les Hautes Alpes,pour faire connaissance avec une oeuvre indémodable, conduite par un artiste inflexible ?

a/
Aujourd’hui comme hier, cette fable de R.Bresson mérite d’être revisitée à plus d’un titre :elle continue de nous interroger, sur ce que nous sommes, sur ce que nous, humain, faisons du langage, de notre conscience.
Elle démontre à quel point l’Homme avec ses passions et l’aveuglement de ses actions est l’artisan de sa propre chute.
En contre-point de notre médiocrité, et bien que privé de langage hormis ses braiements intempestifs et d’une conscience réflexive, l’âne Balthazar émerge tel l’Idiot de Dostoïevski, ou figure Christique ou encore Job sur son tas de fumier.
Malgré les coups et les souffrances, son silence nous interroge à l’infini: pourquoi le mal?

b/
A partir d’extraits du film, seront abordées les questions formelles et stylistiques très spécifique du cinéma de R.Bresson.

c/
Œuvre française par excellence, le cinéma de Robert BRESSON n’en demeure pas moins une référence pour de grands maîtres du 7ème art . notamment d’Europe de l’Est, et dont les films ont subi l’influence.
Des extraits de films d’A.Tarkovski, A.Sokourov, E.Zviaguintsev ou K.Kieslowski viendront en témoigner

Conférence de Jean-Paul Thaens.
Durée de l’intervention: 3 heures

Télécharger la fiche de cette intervention au format .pdf.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire